La Bienveillance

La bienveillance
La bienveillance
La bienveillance

La bienveillance ce n’est pas une option, cela devrait être le chemin de vie de tout être humain.

Etre bienveillant envers soi même avant de pouvoir l’être avec les autres.

Etre bienveillant envers soi même Kesako ?

Prendre soin de soi, se laver , manger sainement, dormir , assouvir les besoins fondamentaux , mais aussi ne pas tout accepter , savoir dire NON , savoir s’écouter , se respecter. C’est souvent le plus dur dans cette societé où tout doit être parfait !

Savoir aussi prendre le temps , de faire et d’être mais aussi rechercher un sens . Savoir prendre le temps aussi pour les pleurs , la souffrance , ne pas lutter, accepter nos faiblesses.

La bienveillance c’est aussi envers les autres, nos familles , nos enfants . De plus en plus d’enfants sont perturbés aujourd’hui , pas étonnant , nous ne prenons plus le temps de les observer , de les aimer pour ce ‘ sont et pas ce qu’ils font . Société où tout va vite , où l’élitisme est une condition pour être bien vu .

Par exemple , on propose systématiquement l’IMG ( interruption médicale de grossesse ) pour les femmes en risque d’avoir un enfant porteur de trisomie 21. On ne permet pas aux parents de réfléchir s’ils pourront aimer cet enfant , non on leur dit que c’est mieux pour eux et pour lui . Qu’aucun avenir ne s’ouvre avec un tel enfant , mais en fait c’est faux . Ces enfants sont des boules d’amour ! Malades certes mais s’ils grandissent dans un foyer aimant où on prend le temps ils auront la possibilité d’acquérir tout ce qu’il faut pour qu’ils soient autonomes plus tard .

Nos enfants ont besoin plus de bienveillance que de cris , punitions , chantages ou fessées.

Qu’en est il ? Je vois beaucoup de parents dépassés , à bout , avec une charge mentale énorme . En cause , il faut travailler encore et encore et pour le reste la maison doit être propre , les enfants parfaits et tout doit être impeccable chaque jour , repas , relations sociales , travail , maison ect …………

Par exemple on dénombre beaucoup de parents qui sont confrontés un jour à l’acte de secouer leur bébé. Ils sont à bout face à ce petit être qui ne s’exprime que par les pleurs et le fait de devoir être au taquet le lendemain au travail . Alors ils n’osent pas en parler , être en burn out et l’idée qu’on pense d’eux qu’ils sont de mauvais parents : impossible !!! ALors un jour ils craquent …. et l’accident arrive ! 

La bienveillance c’est admettre que le regard de l’autre ne doit pas nous conditionner ! Soyons nous même avec forces et faiblesses et soyons ouverts pour demander de l’aide , pour accepter une main tendue ou tendre la notre .

Acceptons de nous arreter chaque jour et nous emerveiller devant nos enfants qui grandissent trop vite !

Soyons plus bienveillants que juges les uns envers les autres ! Acceptons d’être des parents heureux et imparfaits 🙂

pyramide de Maslow pyramide des besoins fondamentaux de l'être humain. Les plus importants en bas .

La pyramide de Maslow pyramide des besoins fondamentaux de l’être humain. Les plus importants en bas .

La discipline positive

La discipline positive

Je suis une maman de 4 enfants précieux .

2 filles de 24 ans et 20 ans et deux petits gars de 13 et 11 ans .

2 de mes 4 enfants ont été bilantés EIP ( enfants intellectuellement précoces ) et 2 autistes asperger ( 2020 ), si j’en parle c’est parce que c’est ce qui m’a amenée à me remettre en question en tant que parent . Car ces enfants ont des besoins exacerbés en matière d’émotions notamment. Ce sont souvent des hypersensibles.

Nous avons éduqué nos  enfants traditionnellement , félicitations et exigences , encouragements et amour certes mais aussi fessées , voir gifles , punitions et cris ! Tout ce qu’il ne fallait pas !

Nos filles ont plus ou moins été obéissantes mais nos garçons nous ont fortement bousculés car rien n’y faisait pour avoir de l’obéissance !

Je me suis vue les éduquer essentiellement aux punitions à la carotte , au chantage bref nous n’arrivions pas à les empêcher de se rebeller !

AUJOURD’HUI je veux leur dire MERCI ! Nous ne savions pas que d’autres méthodes existaient ! Plus respectueuses, posées , plus d’écoute , d’encouragement de bienveillance .

Je ne voulais pas une méthode laxiste , je crois que le laxisme est de la malveillance autant que l’autoritarisme !

J’ai donc vu  » par hasard » ( je n’y crois pas !) un article dans la salle d’attente d’un spécialiste pour mon fils .

Il parlait de formation en discipline positive et que cela avait changé leur vie de famille . C’était en Décembre 2017. Je suis rentrée et j’ai demandé cela comme cadeau de noël à mon époux : une formation à deux pour le bien de nos enfants et le notre aussi !

J’avais déjà vu en conférence Céline Alvarez qui expliquait les lois naturelles de l’enfant , j’avais lu Montessori , Freinet mais là :

Une révélation ! Mon époux en a pleuré ! Nous avions pas osé espérer mieux , nous avons vu  ce que l’éducation traditionnelle faisait comme dégâts sur nos enfants !

Notre décision fût prise : nous allions changer notre mode éducatif ! Il n’est JAMAIS trop tard pour se réformer !

Nous sommes rentrés et avons expliqué cela à nos enfants …….. ils étaient inquiets ! Normal !

On allait à présent s’expliquer par des mots et non par des cris , on allait bannir toute forme de violence , en tout cas ne pas l’admettre , on allait les amener à communiquer verbalement et non verbalement ! Ils ont résisté !!! Normal aussi !

Notre fille a vu les bienfaits immédiatement , le rapport entre nous était rétabli et nous avions moins de cris de sa part . 

Avec nos garçons c’était plus compliqué mais la discipline positive est un PROCESSUS ! 

Ce qui est important c’est de ne pas donner d’importance au regard des autres. Combien de fois les gens m’encouragent à corriger physiquement mes enfants , à les punir , combien de fois quand il y a comportement inapproprié les autres les rabaissent ? Il faut savoir se couper du regard de l’autre pour oser la bienveillance !

Pas facile de changer les mentalités !

 » Un enfant qui a un comportement inapproprié est souvent un enfant découragé « 

Oui cela rejoint les travaux de Mme Filliozat , j’avais beaucoup apprécié auparavant .

Alors on s’y est attelé et on continue . Le processus est en marche , je vois les bienfaits , mes enfants parlent , s’expriment , il y a moins de colères , plus de maîtrise de soi, à l’école on s’exprime aussi , les rapports avec les professeurs sont très bons .

Le processus est basé sur les travaux d’un grand psychologue du temps de Freud appelé alfred ADLER .

Il a fait de nombreux travaux et études de cas sur l’encouragement à l’enfant : merveilleux !

Lynn Lott et Béatrice Sabaté ont repris ses principes ainsi de ceux de Rudolf Dreikurs 

« L’encouragement est à l’enfant ce que l’eau est à la plante ! » R. Dreikurs 

Je ne regrette absolument pas de m’être engagée dans cette voie et compte l’apporter dans ma pratique professionnelle.

Je ne peux qu’encourager les parents à se réformer en matière d’éducation,

Oui la bienveillance ET la fermeté sont compatibles !

Oui un enfant peut grandir de la plus belle des façons sans cris , fessées ni punitions ! 

Non ce n’est pas une mode , les travaux de neurosciences ont débuté il y a plus de 100 ans !

Dans le monde de l’autisme on prône et met en place la méthode ABA , qui fait ses preuves. Mais en formation sur l’autisme j’ai pu discerner que beaucoup de choses sont similaires à la DP. J’ai alors demandé à la formatrice si on pouvait dire que c’était comme la DP , elle m’a dit que oui, cela se ressemble. Donc même avec un enfant en situation de handicap on peut coupler ABA et DP . Si vous voulez que je réponde à vos questions je suis dispo 🙂

En attendant pour partager tout cela  j’ai plusieurs blogs sur les réseaux sociaux du nom de  » sur la route de l’enfant » :

– page Facebook autisme en famille  

– instagram autisme_en_famille

je suis membre de l’association discipline positive France . http://www.disciplinepositive.fr

La discipline positive
discipline positive france

discipline positive france

facilitatrice certifiée de discipline positive pour les parents

facilitatrice certifiée de discipline positive pour les parents

Road trip en Italie

le fromage italien

le fromage italien

On dit que les voyages forment la jeunesse ! C’est vrai !

Voir une autre culture , découvrir une autre façon de faire , manger d’autres spécialités , être obligés de communiquer dans une autre langue , tout ce que les voyages apportent me plaisent !

L’Italie c’était le rêve de notre grand , passionné d’histoire et d’artistes plus reconnus les uns des autres ( De Vinci, Michel Ange …)

J’ai commencé par découvrir les AirBNB ! Quelle superbe idée , pour moins de 60 euros par nuits pour 5 nous étions logés comme des princes dans des endroits magnifiques .

Puis direction la mairie , on met à jour les cartes d’identité ( j’ai failli les oublier !) sachant qu’en Italie c’est obligatoire de la donner aux autorités pour pouvoir être logés .

Puis révision de la voiture ( obligatoire pour plus de 2.000 km en tout !) et HOP c’était ficelé !

Nous avons fait le choix d’amener notre chienne ( toutou de poche , vaccination contre la rage obligatoire ) et la trottinette car notre dernier souffre de la maladie de Sever au niveau des talons donc pour éviter beaucoup de marche c’était fort pratique !

Premier contact avec l’Italie : les centaines de tunnels et ponts ! Et oui ! pas le choix !

J’avoue que ce fût parfois angoissant car en Italie les budgets pour entretenir tout cela sont moindres par rapport à la France ! Pas étonnant que le pont Morandino se soit écroulé à Gênes ! D’ailleurs nous sommes passés à quelques mètres c,’est très impressionnant ! 

Nous avions hâte d’arriver en plaine , là où il y a moins de ponts ! L’Italie est très vallonnée entre les Alpes et les vallées , ce n’est pas très plat , on y a vu beaucoup d’oliveraies .

La Toscane est une région jolie . Nous avons fait escale à Florence après avoir coupé notre arrivée du premier jour par un arrêt à Cannes en France .

A Florence , Firenze en italien , nous avons vu une très belle ville. Un vieux Florence très joli, bucolique. Les habitants sont chaleureux. On y a vu beaucoup de monuments grecs , des statues , des châteaux, des légendes dont celle de Pinocchio !

Nous avons loué à Bagno a Ripoli près de Florence , au dessus exactement. C’était beau ! Le gîte était superbe . La vue sur les oliviers avec les cyprès était splendide au petit matin.

Nous y avons mangé notre premier repas . Les italiens mangent plusieurs plats , nous prenions qu’un plat avec dessert sinon c’était vraiment très copieux .

Ensuite nous avons pris la route pour ROME. Nous avons découvert au premier abord , une ville sale ,mal entretenue , des batiments vétustes , des voitures et des deux roues partout et beaucoup d’anarchie sur la route ! Grosse déception……

Notre gîte était à quelques centaines de mètres du Vatican et de la vieille ville : une aubaine !

Direction le Vatican ! Énorme ! magnifique ne le nions pas mais est ce bien là le rôle de l’Eglise sur terre …. Un autre débat ! J’étais heureuse les enfants en ont beaucoup parlé et se sont exprimés avec justesse .

Nous avions prévu de rester 2 jours à Rome , il le fallait bien pour voir un maximum de choses .

Le lendemain donc nous avions pris un bus touristique à étages ! fabuleuse invention pour voir un maximum de choses en peu de temps ! Les enfants étaient ravis ! Nous sommes allés au Colisée , voir les vestiges de la Rome antique , et nous avons vu des quartiers différents : ambassades , palaces , ministères , gare ect……… Rome est riche ! Nous nous arrêtions pour des goûters parfois salés avec des charcuteries italiennes type jambon de Parme ou des glaces à l’italienne .

Nous sommes allés voir la fontaine de Trévi , j’en ai eu le souffle coupé ! Oh là là , quelle merveille ! Je n’ai jamais vu quelque chose d’aussi beau ! Une beauté !

Nous avons fait une belle rencontre avec les enfants près de la fontaine , Bamba , un africain qui nous a raconté son histoire , réfugié comme tant d’autres en attente d’un avenir meilleur . J’aime voir mes enfants s’intéresser aux gens quelles que soient leurs conditions sans avoir peur de les embrasser ou leur serrer la main!

Bamba était si jeune , si gentil , il a pas arrêté d’offrir des cadeaux à notre famille , je ne le voulais pas , je lui ai laissé suffisamment d’argent pour se payer un repas …… mais ce n’est rien , ce qui a compté c’est nos regards , nos cœurs d’humains citoyens de la même terre , lui réfugié , nous touristes mais tellement semblables et avec les mêmes besoins ! On ne l’oubliera pas Bamba !

Puis nous avons arpenté les ruelles romaines , nombreuses , pas toujours stables avec les pavés partout ! Alors en trottinette c’était de l’exploit !

De retour au Vatican pour visiter le musée cette fois ci ! Que de richesses , que d’art , que d’artistes , on se croirait à s’y méprendre au Louvre .

Et puis nous quittons Rome , son bruit , son tumulte pour aller vers Pise , plus calme plus posée. En passant au bord de la Méditerranée. Qu’elle est belle !

Arrivée à Pise , il n’y a pas de monde = l’avantage de voyager en Février !

Elle est jolie cette tour pas comme les autres ! Les enfants s’éclatent à prendre des photos montages pour rigoler , puis chacun achète le petit souvenir 🙂

Notre gîte est tenu par des italiens d’une soixantaine d’année , vieille maison bourgeoise italienne extrêmement bien entretenue , on s’y sent bien, elle est chaleureuse .

Le soir à Cascina , à côté de Pisa , on va dans une pizzeria .

Chaque jour Eliott , grand fan de carbonara avec l’œuf sur le dessus en avait commandé dans chaque restaurant ! Mais jamais il n’avait l’œuf dessus , et souvent elles n’avaient même pas le goût de la carbo ! où étaient trop épicées : quelle déception pour lui !

Dernier jour à Cascina , il se résigne à essayer les dernières carbonara italiennes ( il est très persévérant de nature !) BINGO , l’œuf était pas dessus mais dedans et les carbo étaient BONNES ! VICTOIRE !

Le vendredi matin on quitte l’Italie , ce fût vraiment bien !

Une belle aventure , un beau périple . 

Petit pincement autour de Gênes et ses ponts vétustes puis arrivée en France . Monaco on s’arrête ! Il faut le faire !

Monaco , cité monégasque avec ses richesses immenses , ses grands immeubles de partout , ses Rolls royces , Jaguar , Ferrari……. ses boutiques de luxe , le chef Ducasse , son palais princier , le rocher , son musée de la mer , la mer en contrebas , ses yachts …………..

Magnifique à voir , on part sur Antibes pour notre dernière étape . Très jolie cité , propre , claire , posée en ce temps de Février.

Le vieil Antibes est superbe.

Et de retour chez nous .

Quand on demande aux enfants s’ils ont aimés : OUI 

Ils ont juste regretté nos passages éclairs de ce road trip , ils auraient aimé profiter davantage des lieux  . 

C’était le but : voir un maximum de choses en peu de temps . 

Petit conseil pour un road trip avec des enfants : prévoyez livres et lecteurs CD , cela sauve la vie quand on voyage en moyenne 5h par jour 🙂

SI c’etait à refaire ? Evidemment , car à chaque voyage , chaque sortie de notre quotidien , les enfants et nous mêmes ouvrons notre horizon et apprenons tellement sur l’humain. 

Nous avons dejà visité la Belgique , l’Allemagne , La Moldavie , pourquoi pas l Espagne , Portugal ou royaume Uni la fois prochaine ? 

Suite au prochain épidode !

pizza

pizza

Pinocchio

Pinocchio

Instruction en famille ou IEF

J’ai découvert l’IEF par « hasard » et cela m’a bouleversée car c’est quelque chose dont je rêvais au fond de moi scolariser mes enfants à ma manière avec mes valeurs .Ce n’est pas naturel de le penser car en France on nous a toujours dit que l’école est obligatoire . Jamais je ne me serais imaginée que je pouvais déscolariser mes enfants et pourtant !

La loi française permet cette liberté , pour le moment . C’est l’instruction qui est obligatoire , non l’école .

Vous Etes soumis donc à un contrôle de l’inspection académique . Ce qui me parait totalement normal afin d’éviter les abus envers les enfants .

Donc après moult péripeties dans le milieu scolaire , après avoir quitté une maîtresse formidable qui etait la seule à être ainsi que ce soit public, privé sous contrat ou privé hors contrat , (J’ai tout essayé) j’ai décidé avec l’accord de mon époux d’essayer l’école à la maison. Jérémie était en CM2 et Eliott en CE2

J’ai tout d’abord pris un cours par correspondance (Kerr lann) qui était très bien en soi mais qui exigeait bcp des élèves et par conséquent je n’arrivais pas à faire tomber la pression que mes enfants subissaient . J’ai essaye le sacré cœur ensuite mais encore une fois les programmes étaient anciens et je n’adhérais pas à tout . J’ai donc décidé de le faire moi même !

Jérémie entre temps est retourné dans le système scolaire et a sauté une classe mais cela ne l’a guère aidé . 

j’oubliais de le préciser mes enfants ont été testés EIP ( enfants intellectuellement précoces)

Donc j’ai gardé le plus jeune avec moi toute son année de CM1

C’était formidable , je préparais es cours grâce à des blogs de maîtresse formidables , , je m’étais renseignée sur le programme et c’était parti !

Je me suis passionnée pour l’histoire , la géo , les sciences et le français et même les maths !

J’ai crée des jeux ludiques pour mon fils afin de faciliter ses apprentissages , on faisait des dictées dans le jardin , on a visité de nombreux musées .

J’aurais pu rester ainsi des années mais Eliott n’ayant pas de copains IEF dans mon secteur s’est vite retrouvé isolé et a demandé le retour à l’école pour se faire des copains !

Ce que j’ai accepté ! mais son retour a été très dur car les méthodes tellement plus astreignantes qu’ a la maison !

Quand à Jérémie il est resté sur « sa faim » ! il n’a jamais oublié et souhaite constamment y revenir . A l’age où l’on partage avec les autres j’hésite MAIS si vraiment il n’arrive pas dans un monde hostile et violent à trouver un équilibre de travail , je lui ouvrirais encore la possibilité de le faire .

Je pense sincèrement que ce n’est pas donné à tout le monde .

Il faut que l’enfant en aie envie et que le parent s’investisse à fond / L’inspecteur pour ma part a été ravi et m’a bcp encouragée et a même été favorable pour que je continues .

Les apprentissages sont importants , je pense que les fondamentaux si on se sent investi peuvent se vivre à la maison en tout quiétude et au rythme de l’enfant . Si j’avais su je n’aurais scolarisé mes enfants qu’a l’âge du collège afin de leurs donner toutes les armes nécessaires pour être forts face aux autres .

Je pense que L’IEF est une grâce et une formidable opportunité d’apprentissage . Et non , l’IEF ne fait pas d’enfants anti sociaux , au contraire ce sont des enfants épanouis avec de beaux savoirs prêts à affronter toutes les situations dans la vie car ils ont reçu tout leur nécessaire pour avancer . 

L’école française fait ce qu’elle peut mais a encore tellement de chemin à parcourir pour aider les enfants à apprendre avec des méthodes plus adaptées , des emplois du temps plus légers et une pédagogie plus appropriée cerveau de l’enfant . merci à toutes les ma^tresses et maîtres qui s’investissent au mieux avec des méthodes parfois compliquées.

A lire ou regarder :

le grand guide des pédagogies alternatives editions Eyrolles 

l’enfant dans la famille de maria Montessori

les lois naturelles de l’enfant de Celine Alvarez http://www.celinealvarez.org

http://www.logicieleducatif.fr

http://www.petitpouce.fr

http://www.pinterest.fr pour y trouver tous els travaux possible postés par des maitresses y compris fabriquer du matériel montessori 

MES ANIMAUX

Mon pauvre mari qui n’avait pas l’habitude de cela ce n’est pas simple !

En 15 ans de mariage , on en a vu passer des animaux , cochons d’indes, canard, lapins, chats, chiens, poissons, chèvres, poules !

Que voulez vous que je vous dises?

quand je vois un animal je veux en prendre soin, l’aider à s’émanciper , l’aimer , ils font partie de la famille ! 

Qu’on se le le dise, je déteste les animaux en cage !

Donc chez moi les rongeurs sont en liberté ! Soit dans la véranda en hiver, soit dans le jardin en été .

Là encore notre chatte a eu un accouchement difficile et a eu 2 morts nés 😦 nous avons pris soin de ce bb miraculé , l’avons aidé à le mettre aux mamelles , l’avons aidé à le proteger , etant seul elle nous l’amène même pour le garder et veiller sur lui quand elle va chasser ! Comment envisager de le donner ? Le lien affectif est là !

Nous aimons tous nos animaux , je ne laisse même pas mon époux tuer une poule ! Je ne suis pas rentable du tout 😀

les animaux nous apportent beaucoup , et c’est important pour les enfants de vivre à leurs côtés .

Par contre j’insiste sur le fait que les animaux ont besoin de nous pour leurs litières , leur nourriture , leurs soins médicaux . on ne prend pas un animal seulement parce qu’il est mignon , on prend un animal et on s’occupe de lui , comme si c’était un enfant.

Alors si vous en avez dejà où si vous vous envisagez d’en avoir eclatez vous bien , longue vie à vos boules de poils !

joy petite chienne croisée cavalier king charles / jack russel , arrivée chez nous en 2014, un vrai bonheur, de joie , de vivacité et de fidelité car elle est hyper fidèle et sa famille c'est tout pour elle :-)

joy petite chienne croisée cavalier king charles / jack russel , arrivée chez nous en 2014, un vrai bonheur, de joie , de vivacité et de fidélité car elle est hyper fidèle et sa famille c’est tout pour elle 🙂 décédée le 15 avril 2021

etant en liberté nos coch coch sont plus farouches , mais toujours heureux de bénéficier de quelques caresses, une fois par an on leur refait la coupe car leurs poils poussent et on les distinguent des fois plus sous leurs touffes :-D

etant en liberté nos coch coch sont plus farouches , mais toujours heureux de bénéficier de quelques caresses, une fois par an on leur refait la coupe car leurs poils poussent et on les distinguent des fois plus sous leurs touffes 😀 Décédés en 2020

hercule le chat
Princesse et Papatte
Barnabé que nous avions quand les enfants étaient petits
Nos  » Kekettes » , les chevrettes nées chez nous , un souvenir mémorable à vie , il n’y a pas plus fidèle et collant qu’une chèvre . C’est fabuleux !
Et hommage à notre Droopy , le meilleur ami de notre aspi qui a duré 7 ans , il a malheureusement été tué par un voisin peu scrupuleux
patapouf notre teckel arrivé en fev 2019
notre fils et patapouf
joy qui aura rempli notre vie de famille avec tellement de joie et de partages 🙂

Woman ( femme)

Hier soir nous sommes allés avec mon mari voir le film de Yann Arthus Bertrand en hommage aux femmes à travers le monde .

C’est un film documentaire où l’on découvre et l’on écoute près de 200 femmes dans toutes les contrées , quelle que soit leurs cultures , religions , vies, elles nous parlent sans tabou de leur vie leur coeur , leurs attentes , leurs forces et faiblesses .

Elles sont époustouflantes , vraies , troublantes , fortes , bref nous étions bouleversés par tant de vérité . Tantôt je me suis retrouvée en certaines tantôt j’ai découvert d’autres façons de voir la vie mais ce qui a été le plus fort pour moi , c’est cette force qu’elles émanent ! Naître femme c’est un cadeau , mais souvent on le paie cher , et suivant l’endroit où l’on naît le prix est fort . Certaines sont choyées par un mari , des parents , d’autres sont réduites à rien, mutilées , anéanties par leur bourreau de mari … que de vécus !

Elles ont toutes cette rage de vivre même dans les circonstances les plus difficiles . C’est émouvant . Ce film est à voir pour toutes les femmes , comprendre à quel point nous sommes belles , mais aussi les filles . Qu’elles apprennent qu’elles sont une perle de grand prix et qu’elles devront être vigilantes et apprendre à se défendre . Mais je pense que ce film doit aussi etre vu par les hommes et les adolescents garçons , qu’ils comprennent qu’une femme n’est pas un objet , qu’elles sont fragiles et fortes à la fois . Qu’on ne tue pas verbalement ou physiquement une femme , qu’une femme qui ne porte pas la vie est quand même pleine de vie et digne de vivre . Que les règles ne sont pas impurs mais physiologiques . qu’une femme ne se viole pas , on la caresse on en prend soin. Bref élevons nos fils à etre des princes et non des bourreaux .

Je veux dire à la société qu’une vieille dame doit avoir du respect aussi , malgré sa lenteur , elle a un trésor au fond d’elle . Qu’une femme qui travaille devrait avoir les mêmes droits qu’un homme et que les femmes peuvent changer le monde .

Je veux aussi rappeler qu’aucune religion n’a le droit au nom de leur faux « DIEU » d’avoir droit de vie ou de mort sur une femme , de la brûler à l’acide, de tuer ses enfants , sous prétexte des textes religieux . Je connais Dieu , je lis ma Bible chaque jour et je peux attester qu’Il ne commande pas de tuer les femmes . Ce sont des vues humaines , des vues d’orgueil et de pouvoir , des excuses pour la barbarie . je veux par ce fait condamner l’excision , et toute forme d’esclavage , le mariage forcé , le mariage de mineures et le viol conjugal , la violence conjugale … Messieurs , dites NON à ces pratiques et aimez vos femmes et vos filles . Ainsi vous trouverez le Vrai bonheur .

Quelques citations : « La violence est la force des faibles » je rajouterai que les femmes en ont été dépourvues car elles ont été faites fortes ! Nelie Hourcade

La Bible Proverbes 18:22

Voyage missionaire en famille MOLDOVA

Moldavie 2014

Pendant longtemps j’avais à cœur d’aller donner de notre temps dans un pays pauvre . En 2014 j’ai lancé le truc à mon mari : et si on partait en voyage missionnaire au lieu de se dorer la pilule sur une plage ? Il m’a dit OK et l’idée était lancée. Nous avons prié pour avoir confirmation et de où nous irions. Noémie était en première année de l’Institut Biblique de Nogent et voulait elle aussi partir en été . Je lui ai dit :  » pourquoi partir séparément , pourquoi ne pas partir ensemble ? » Elle fût OK elle aussi. Nous avions avec mon mari dans un premier temps projeté d’aller en Afrique , et avions contacté la SIM , mais rien ne se confirmait . Et Noémie nous a alors parlé de la Moldavie ! Bingo ! Nous avions contacté l’association OM et nous avions engagé notre participation . C’était décidé à l’été 2014 nous partirions 15 jours déjà pour commencer . Contacts pris , tests d’aisance en anglais OK , nous nous préparions pour ce voyage durant 1 année en tout . Je ne connaissais la Moldavie que pour les tristes affaires des filles moldaves vendues à la traite humaine et se retrouvant sur nos trottoirs français chaque années. Je ne savais même pas où cela se situait exactement , ni l’état exact du pays….

Chisinau la capitale

Août 2014 nous nous envolions donc pour la Moldavie , Noémie , Camille , Jérémie et Eliott et mon époux et moi . Sans trop savoir ce que nous allions vivre exactement . On nous avait demandé juste un sac à dos par personne et peu d’affaires . Ce que nous avions préparé scrupuleusement . Eliott , petit à ce moment là avait emporté son doudou car un peu stressé . Cela l’a beaucoup aidé durant tout ce voyage hors du commun .

la France nous semblait bien riche à côté de Chisinau …

Nous découvrions la capitale , ses immeubles bien abîmés et le brouhaha de Chisinau. Nous avions été hébergé dans la maison principale de OM dans la capitale où tous les équipiers moldaves y travaillent et font le lien avec les missionnaires étrangers et la population moldave . Une superbe oeuvre , pleine de gens formidables , amoureux de Dieu et du pays . La maison était confortable et nous y étions superbement bien accueillis. Dans les missions à court terme il y a beaucoup d’étrangers et d’européens . Ils étaient contents car cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu de français 🙂 Nous y étions 3 jours pour faire connaissance , découvrir la culture du pays , les choses à ne pas faire , et s’accommoder aussi aux plats . Beaucoup de nourriture venait de Russie .

les vendeurs de pastèques ( ARBOUZES) sont très nombreux en été
Nous avons decouvert qu’à Chisinau l’eau n’est pas potable au robinet . Chaque maison se dotait d’eau filtrée pour boire( robinet de droite ) quand elle avait les moyens

Nous avons aussi découvert les différences avec la France sur les bâtiments , le bâtiment d’OM était neuf mais les normes étaient quelques peu… différentes ! Les marches d’escaliers n’avaient pas la même hauteur …bref tout est différent et moins cadré. Et première stupéfaction , le soir quand la nuit tombe , énormément de chiens hurlent la nuit comme des loups ! la première nuit cela nous a fait drôle . Mais nous étions bien avec nos collègues et surtout impatients de partir dans les villages !

Paysage Moldave

Nous avions donc traversé la Moldavie , et sommes arrivés dans un petit village typique . Les paysages moldaves sont déserts , il n’ y a pas de richesses dans le pays . Pas d’agriculture qui ferait vivre le pays . Pas de fleurs , pas d’élevages . Rien . Nous avions pris l’autoroute ( très peu sécurisante , pas de vraie limitation de vitesse , voitures free style ( parfois chaises posées en guise de sièges ) pas de ceintures , vaches qui traversent l’autoroute …) bref on sent tout de suite qu’on est dans un autre monde . Pour l’aller nous avions un mini bus confortable . Nous étions bien . Nous sommes arrivés chez Svieta et son mari Leonid qui était pasteur à Prorheni ..Il étaient résidents dans une belle demeure financée par une église américaine , et qu’ils mettaient à disposition des visiteurs . Nous étions prévus 5 jours avec eux pour passer du temps avec les enfants du village , les enseigner dans la foi et les nourrir .Nous étions une grosse équipe d’environ 10 étrangers et 5 équipiers et interprètes moldaves . Dès notre arrivée on nous avait préparé un accueil énorme pour leurs moyens . On a toujours eu de succulents plats préparés , nous avions dormi dans des lits à l’intérieur. Il y a juste les sanitaires qui étaient épiques ! Soit on se douchait dans une baignoire à l’eau glacée , soit nous avions de l’eau chaude …. mais au beau milieu du poulailler !!! Les enfants ont découvert leur chance d’ouvrir le robinet d’eau chaude dans leur vie confortable !

sorte de daube moldave : un régal !
Leonid et Svieta . Ils avaient un tresor pour se deplacer ( rare) une moto ! Ici avec mes garçons
les WC à coté de la porsherie , je vous explique pas les odeurs !

Première difficulté pour les enfants , aller aux toilettes ! Bon j’explique pas l’odeur tellement c’est inconcevable ! Avec mes filles nous y allions ensemble et nous chantions ensemble pour nous donner du courage . Quand nous ne sommes pas habitués c’est vraiment difficile . Le pire pour nous a été le matin , quand tu dois faire ton pipi au lever , c’est juste à vomir !Mais comment dire que nous avions apprecié et mesuré combien c’est un LUXE d’avoir des WC en France mais en plus c’est HONTEUX car nous jetons chaque jour des litres d’eau potable dans les excréments alors que la planète quasi entière n’a pas d’eau potable !

les familles « riches » avaient un puit privé , les autres allaient au puit public dans la rue comme celui ci .

Temps avec les enfants du village chaque matin , dans les locaux de l’église du village

Le manque d’eau potable ne s’est pas trop fait sentir pour nous car OM avait prévu chaque jour des bouteilles d’eau achetées afin que nous ne buvions pas au puit et ainsi garantir notre sécurité . Il n’y avait pas de médecins donc en cas de soucis cela pouvait être dramatique . Les seuls hôpitaux étaient dans la capitale et pas du tout abordables . Mais nous voyions les enfants boire au puit toute la journée et dans le même gobelet , ce qui expliqua pourquoi ils avaient presque tous de l’herpes labial ! l’hygiène en Moldavie était sommaire . Ce n’est pas la priorité. Chaque matin nous accueillions des enfants de tous âges , parfois racolés dans la rue , car beaucoup èrent . Il y a énormément d’enfants abandonnés par des parents partis en Allemagne , Russie , Autriche pour travailler et laissant leur progéniture à la merci de bien des personnes . QUI veut bien s’en occuper pourra , sinon ils faisaient comme ils pouvaient. Ceux qui avaient des parents étaient pour la plupart battus ou lourdement négligés pour faute d’alcoolisation parentale ( un vrai fléau !) et quelques rares enfants avaient des parents aimants et présents . Le plus gros paradoxe que l’on a vu, ce sont des enfants dénués de tout ( nourriture , eau , toit , sécurité ) et par contre avec des Iphone Ipad ect parce que leurs parents leur envoie pour les  » gâter » ! C’est fou !

J’etais miss barbe à papa avec les enfants , je leur en offrait gratuitement

Au début nous avions une vingtaine d’enfants puis la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre et au bout de 5 jours ce sont 150 enfants qui venaient jouer , prier et manger à nos côtés . je me rappellerais toujours mon petit titot quand il a commencé à voir arriver les enfants. Certains etaient très pauvres , pouilleux , mal habillés voir pas habillés et certains avec pleins de cicatrices ( souvenirs des sévices certainement laissés par un père ou mère alcoolisés ) et surtout les regards … dans le vide ou terriblement triste . Eliott était bouleversé . Il mesurait combien sa vie était luxueuse par rapport à eux !

visite chez une dame âgée , pas de secu , pas de CAF , pas de retraite , pas de mari pour la nourrir .

Le soir après la sieste , nous allions visiter les personnes adultes très pauvres , sans mes enfants qui restaient soit avec moi soit avec leur papa . Certaines rencontres auraient été trop dangereuses pour eux à cause de l’alcool … Cette femme ci-dessus , n’avait que son sourire et le petit chat à ses pieds ! Elle vivait de rien ! rien pour la nourrir , la chauffer , juste des voisins solidaires . ELle avait une peur bleue de JESUS , l’eglise ORTHODOXE etant tellement oppressante pour ces populations qu’ils avaient peur de mourrir et vivre pire après cette vie affreuse sur terre. Nous avions prié avec elle et lui avons parlé de l’amour du Christ . VOus savez dans les pays où on vit de rien , les gens savent que la spiritualité existe , que nous ne sommes pas faits que de chair et d’os et qu’il y a une vie après la mort . Et ils ont peur que leur état de misère les poursuivent après , ils rêvent d’une vie apaisée après l’enfer sur terre . Et nous , savons-nous combien la spiritualité est importante où avons-nous été aveuglés par nos richesses …? L’eglise orthodoxe en Moldavie fait beaucoup de mal .Elle opprime le peuple et le vole . Les bâtiments les plus riches de Moldavie appartient à l’eglise orthodoxe russe . Bâtiments remplis d’or alors que le peuple meurt … et nous avons vu des popes ( prêtres ) venir chercher l’impôt aux gens . Ils s’enrichissent en leur promettant le paradis s’ils paient ! Ces pratiques là au moyen âge ont donné naissance au protestantisme par Martin Luther tant c’est révoltant !

Cette veuve survivait , en mauvaise santé pour cultiver elle se contentait de si peu mais avait une richesse énorme qui la gardait dans la joie : sa foi ! Nous étions bouleversés !
Son trésor etait ce livre de cantiques qu’elle avait soigneusement décoré et dont elle fredonnait les chants chaque jour . Quelle leçon de foi et d’humilité !
Nous parcourions les routes des villages (ici grand luxe : route goudronnée !) pour aller visiter les gens . Nous leur offrions à manger , du temps d’écoute et une Bible s’ils la souhaitaient !
Un exemple de véhicule moldave : du bidouillage . La police est corrompue là bas alors tout est possible !

Sinon la plupart des moldaves ont une charrette pour transporter toute la famille
les groupes d’enfants que nous animions le matin
Arnold avec Eliott qui n’arrivait pas à marcher sur de longues distances . Les villages n’avaient pas souvent de routes en bon état , elles étaient chaotiques et poussiéreuses. Le cheval en arrière plan n’avait pas de clôture et était lié par les pattes . Il pouvait à peine bouger . Les moldaves ne font pas de clôtures pour les animaux , cela coûte trop cher
en été ça va … on imagine pas en hiver …
paysage Moldave
Il y avait une toute petite épicerie dans le village et celle ci n’avait pas de caisse enregistreuse mais un boulier pour compter
Ma fille prête à animer la matinée
Dans l’église évangélique où nous étions nous avions vécu un des cultes les plus mémorables de notre vie : 4h de culte avec la sono à fond pour que les gens du village entendent et une église bondée à craquer ! Ce jour là il y eu 9 baptêmes ! Merveilleux ! Une chorale enjouée à l’arrière et un pasteur qui faisait les va et vient avec la Russie . C’était beau de voir ça mais 4h c’était épuisant et le tout en Roumain !!! Je vous dis pas les garçons comme ils étaient éreintés mais pour la première fois de leur vie ils n’ont pas dit un mot !
Je n’ai jamais vu autant d’enfants prier de ma vie , c’etait beau et touchant . Une foi sincère et profonde . J’ai pu les bénir et intercéder pour eux . J’ai prié aussi pour les enfants en France qui n’ont pas le bonheur de connaitre ces temps merveilleux de communion avec Dieu !
A la fin de chaque matinée distribution de nourriture et friandises
regardez bien au centre de l’image un homme gisant à terre …

Sur cette image ci-dessus on voit bien un homme à terre sur le trottoir à gauche .. Nos enfants étaient avec nous et ont été choqués . Cet homme gisait dans son sang . Certes en partant en voyage missionnaire nous savions que nos enfants risquaient de voir ce genre d’images , mais nous avions aussi choisi qu’ils puissent voir aussi cette réalité , le tout est de parler ensuite et exprimer nos émotions . Cet homme nous voulions le secourir mais les équipiers et le pasteur nous ont interdit de le faire car souvent c’est par alcoolémie excessive et on ne peut prévoir leurs gestes , ont-ils un couteau , sont-ils mauvais ? Donc le pasteur est allé le ramasser, soigner et parler à cet homme . Il a promis d’arrêter l’alcool … jusqu’à la fois prochaine ! Le pasteur avait ce rôle là aussi de faire prendre conscience aux gens de leur mauvaises conduites . Surtout quand les enfants étaient violentés .

Semaine dans le premier village terminée , il etait temps de partir . Dur de les laisser. Le pasteur est au fond avec la chemise à carreaux . Un homme bon et pieux . Il nous a demandé que nous révélions au monde ce qui se passe là bas et que des missionnaires prennent la relève . Car il avait peur de mourir
un jour sans successeur pour s’occuper des gens et des enfants de ce village !
second village , encore plus pauvre mais accueil tellement chaleureux et généreux
cuisine moldave
evier pour les dents et la vaisselle à proximité de la basse cour
quand on passait devant cette maison chaque soir on entendait des cris …
Nouvelle eglise , nouveaux enfants
jardin de notre hôte avec son puit privé
lait de la biquette récolté chaque matin
Autre cuisine , on est bien loin de nos cuisines  » aménagées « 
Notre hôte était veuve , donc sans revenus , elle avait un petit jardin privé pour cultiver quelques légumes et fruits . Elle préparait à ce moment là ses bocaux pour l’hiver
Cet homme était très alcoolisé , nos équipiers lui expliquaient qu’il y avait une solution à l’alcool. Il était désemparé . Que de misère .
salle à manger et garde manger
Cet homme aussi était alcoolisé , d’ailleurs il a précipité notre départ avec sa carabine à la main , sa sœur en arrière plan avait eu les doigts de pieds amputés à cause du froid . Nous leur avons donné des vivres et sommes partis!
Cet homme nous entendait chanter et est sorti . Nous lui avons dit que nous étions chrétiens et nous a demandé une Bible , il a pleuré avec nous et nous a fait pleurer !
Cette femme était française avec un mari alcoolisé lui aussi … beaucoup de moldaves parlent français . Elle nous a demandé une bible mais n’avions rien à lui offrir à manger , mais nous avions discuté avec elle . ELLE était si heureuse de nous rencontrer .
Arnold avec un djembé improvisé le dimanche matin !
Toujours en train de rire et s’amuser avec ces enfants qui avaient oublié trop jeunes ce qu’etait s’amuser ! Du bonheur !
pas de gateau d’anniversaire mais un plat de viande grillée pour marquer le coup ! J’ai trop kiffé
Dans ce puit un jour Jérémie a sorti de l’eau blanche comme du lait , il a commencé à se laver les mains , une femme lui a fait comprendre que c’était leur eau à boire … Il a eu un sentiment de dégoût, je lui demandé de ne jamais oublier la chance qu’il avait d’avoir de l’eau potable ! Les voyages missionnaires forment les enfants à une réalité plus juste de la vie telle qu’elle est sur l’ensemble de la terre et pas seulement dans les pays riches !
je peux vous assurer que chez eux on ne lit pas aux latrines tant l’odeur est insoutenable ! On y va quand on sait que c’est le moment et on reste quelques secondes , pas une de trop !
Notre groupe de femmes . Comment oublier ? Unies ensemble dans le même but , partager et révéler dans nos pays respectifs .Nous sommes restés en contact avec 2 moldaves Irina au centre avec t shirt bleu et Juliana en tshirt vert .

Comment exprimer ce que nous avons vécu ? Un voyage indélébile qui nous a ouvert les yeux sur les réalités de ce monde . Aux portes de nos pays riches des gens meurent dans l’indifférence totale , des enfants se font battre tous les jours sans que personne ne réagisse , des femmes se battent comme elles peuvent pour leurs villages , des personnes âgées vivent au jour le jour sans savoir de quoi demain sera fait !

Des personnes habituées aux latrines puantes , au manque d’eau potable , au manque de services de justice compétents . Des gens qui se contentent de clouer des chaises dans une voiture , qui ont des puces pleins la maison à cause des animaux non traités , des gens qui se douchent dans le poulailler et qui n’ont pas à se soucier de la chaîne du froid alimentaire parce que c’est le cadet de leurs soucis . Des personnes qui savent que les médecins ce n’est pas pour eux et qui prennent la vie comme elle vient . On vit , on meurt …. on se pose pas de question c’est ainsi ! Pas de débat sur les vaccins : il n’y en a pas ! Un enfant qui contracte la polyo en se coupant ( c’est fréquent !) et qui meurt quelques jours après , c’est un enfant en moins à nourrir ! Les jeunes filles se font tripoter dans la rue par des hommes ( véridique , je l’ai vu de mes propres yeux !) elles se font enlever chez elles, le viol n’est pas puni !Et les hommes à 95% alcoolisés n’ont plus le sens du bien et du mal . La mafia sévit et est une porte de sortie pour les jeunes garçons , elle va voir les filles abandonnées par leurs parents dans leurs fermes en leur promettant de revoir leurs parents et ces pauvres adolescentes se retrouvent sur les trottoirs européens . Un vrai fléau ! Bref mon mari et moi avions été bouleversés et choqués des différences à quelques heures d’avion ! C’est décidé un jour nous serons missionnaires à long terme ! Quand ? Seul Dieu le sait ! Mais depuis notre retour nous n’avons jamais quitté cette idée . Nous apprenons l’anglais à nos garçons , je me forme en auxiliaire de puériculture ( pour tenir un dispensaire avec mon mari médecin )et nous avons gardé des contacts avec les moldaves . Ce sera la Moldavie ? Nous ne savons pas encore mais notre cœur a été profondément touché par ce pays . Ce pays a besoin de dispensaire , de médecins et de médicaments de première urgence , ça c’est certain . En attendant il nous manque une formation biblique pour être au plus près de notre engagement pour Christ et ainsi pouvoir apporter des besoins corporels , mais aussi spirituels . Dieu nous guidera selon sa volonté ….

L’amour efface tout le mal , quand l’accouchement tourne mal

A NE pas lire si vous êtes enceinte de votre premier enfant !

Comme évoqué dans un post précédant je voulais partager le témoignage de mes accouchements , parce que donner la vie est une belle aventure . Certaines le vivent formidablement bien et cela me remplit de joie mais d’autres , comme moi, n’ont jamais connu un enfantement facile , naturel, idéal.. C’est pour ces femmes que je veux témoigner mais aussi pour que les professionnels de santé prennent aussi conscience de leurs actes dits « anodins » et leurs paroles parfois , tranchantes , blessantes qui restent et bloquent aussi parfois le lien mère enfant . J’ai toujours voulu devenir auxiliaire de puériculture et ce choix a été confirmé à chacun de mes accouchements face à la violence qu’on nous inflige parfois .

Mon premier accouchement : Ma fille est arrivée en siège . L’IRM a démontré que ses fesses étaient coincées dans mon bassin. Elle est arrivée à terme . Perte des eaux , classique . On m’installe en salle de naissance . A l’époque pas de papa . On me place la péridurale . Premier choc , on me dit rien, ça fait mal cette aiguille . Les contractions sont intenses et durent quelques heures. On me demande si je veux la césarienne , vu que c’est un premier bébé et qu’on me laisse le choix, je dis non. Donc le moment de la l’accouchement arrive ( quand la tête de bébé est engagée et qu’il faut pousser ) . Là on me dit fini la péridurale , il faut que je ressentes tout car la tête vient en dernier donc il faut sentir pour bien pousser . Le gynéco râle ! Au bout d’une heure et quart ( sans rires !) et à bout de forces on arrive à la tête et là je sens bien que c’est beaucoup plus gros que le reste ! Je pousse encore plus fort , toute l’energie que je peux encore dégager, la sage femme me demande d’attendre les contractions mais j’ai peur que ma fille reste coincée alors je pousse tout le temps . Le gynéco décide de couper et faire une épisiotomie , j’entends d’abord le ciseau couiner , finalement on lui en donne un autre et il coupe …. ça fait mal , je ressens tout , mais tant que ma fille n’est pas sur moi je continue . Enfin ma fille sort , on la pose sur moi . Instant magique !!! Elle est belle , tellement belle . Elle sent le sang très fort mais je me régale de la caresser . Elle pleure et me regarde de ses beaux yeux en amande . Quel délicieux moment , la douleur ? Oubliée , l’instant est magique , fusionnel, exceptionnel .Comment un petit être si grand a pu se loger dans mon ventre ? Incroyable ! La vie est splendide ! Ce gynéco un peu blasé par son métier il faut le dire , oublie 3 compresses à l’intérieur de mon ventre . Cela aurait pu être catastrophique, pendant 3 jours j’avais des douleurs horribles ( prises pour des tranchées , douleurs normales de la rétractation de l’utérus après l’accouchement ) . Les soignants se moquaient même de moi quand je disais que c’était insupportable ! 3 jours plus tard en prenant ma douche je sens un énorme poids qui sort de mon ventre … et s’écrase au fond du bac ! J’ai cru au placenta , j’appelle en urgence , ils viennent le prélever et le faire analyser : les 3 petites compresses étaient au centre du caillot et j’ai évité de peu la septicémie ! Le pire ce n’est pas d’avoir fait une erreur médicale ( l’erreur est humaine surtout pour les médecins qui font des gardes de 72h !) mais la manière dont on t’annonce les choses en rigolant ! Cela m’a marqué , blessé , notre vie tient elle si peu d’importance à leurs yeux ?Heureusement tous les médecins ne sont pas ainsi je le précise !

Accouchement 2 : Camille comme je l’ai dit précédemment est arrivée 1 mois avant dans un contexte de diabète gestationnel et de contractions précoces non stop . On m’a provoqué l’accouchement. Cette fois ci papa était là mais cela n’enlève en rien la violence du vécu . je rêvais au fond de moi d’accoucher naturellement et simplement dans la paix de ma maison … que nenni. LA provocation avec perfusion d’ocytocine est violente , sans répit pour souffler entre chaque contractions . Un vrai tsunami ! L’avantage c’est que cela va vite ! Tellement que j’ai pas eu le temps d’avoir la péridurale ! Le pire pour moi à ce moment ce fût la sonde urinaire , on a vraiment l’impression d’être malade , quel dommage . Camille est arrivée comme un ballon de foot dans une cage de but ! d’une rapidité même à la poussée ! Toute petite toute mignonne . Cet accouchement fût plus paisible , petite episio et atmosphère paisible avec gynéco très gentil et prévenant . Pour ma part ce fût secoué , médicalisé et relaxant à l’arrivée .

3e naissance : Jérémie etait plus gros que la moyenne dès le début . Premier garçon et pas des moindres. A chaque échographie on savait que son poids était au dessus . j’avais un diabète gestationnel aussi ( 4 grossesses 4 diabètes ) mais il était pris en charge . A 6 mois de grossesses contractions , je suis rapidement mise au repos total .On installe le lit au salon et je vis durant 3 mois au côté de ma famille sans pouvoir faire quoi que ce soit . Je prends mon mal en patience et passe mon temps à lire ma Bible , des livres et regarder des films . A 3 semaines du terme je ressens une douleur violente à la surface de mon ventre , je fonce chez le gynéco . Il me parle d’éventration , la paroi utérine cède sous le poids donc il me pince le col de l’utérus pour provoquer les contractions .Il me parle de faire une échographie pour éliminer les tours de cordons autour du cou , fréquents quand les bébés sont trop gros . Et me dit à plus tard !Vers 2h du matin j’ai de plus en plus de contractions , nous décidons de monter à la maternité ( petite maternité de petite ville de 40 000 habitants ). Là tout le monde est surpris ,pas de gynéco , injoignable , et pas de dossier médical à mon nom , il est introuvable et ma carte de groupe sanguin avec ! Vite à 5h du matin on me fait une prise de sang , c’est indispensable de connaitre mon groupe sanguin . En attendant je souffre le martyr , je ne peux même pas marcher , c’est horrible , en marchant dans le couloir comme je peux , le bassin craque , cela me fait terriblement mal, je suis persuadée qu’il s’est cassé . On m’allonge et la gynéco sur place ( une stagiaire n’est pas habilitée à me césariser ) elle voit que bébé est très gros et panique un peu ( pas rassurant !) . Je suis prise de tremblements incontrôlables , j’ai terriblement froid , j’ai peur de mourir…. Bébé descend très lentement , on me met la péridurale , mais les tremblements continuent … Le moment de la poussée arrive , la gynéco panique de plus en plus , bébé ne descend pas il est cyanosé et elle voit qu il est étranglé par le cordon qui le retient ! Elle me dit qu’elle n’a pas le choix, elle ne fait pas la rotation des épaules , car bébé était coincé , elle extrait le bébé tel quel , avec tout ce qui m’appartient sur le passage …. une boucherie ! Je vois tout et je suis sans voix mais tout ce qui m’importe c’est la survie de mon enfant .Il est sur moi, tout noir , il ne pleure pas , on s’active on appelle le pédiatre , mon mari lui dit  » reviens mon bébé  » à plusieurs reprises en le frottant, c’est un moment où le temps se fige et on a du mal à prendre sa respiration. Au bout de quelques secondes ou minutes ( je ne saurais évaluer ) mon fils pleure à gorge déployée ! Ouf il est en vie . Quand à moi c’est la cata …Mon mari est désolé , il me parle de mutilation ( il sait ce qu’il dit il est médecin ..) Verdict : déchirure jusqu’à 3 cm de l’intestin . Périnée détruit , anus détruit , rien n’a subsisté ! Je me dis que ce n’est pas grave , mon fils , ma bataille , il est en vie ! Aucun sacrifice n’est trop grand à ce moment là ! La violence ? c’est après que je l’ai vécu . La gynécologue stagiaire a été tellement écœurée du comportement de son confrère qu’elle a voulu démissionner et m’a demandé pardon, je lui ai dis merci elle a fait tout ce qu’elle pouvait pour sauver mon fils . Je lui en serait à jamais reconnaissante , je lui ai demandé de s’accrocher et de devenir une gynéco proche des femmes . Mon gynéco absent ? Il est venu 2 jours après en souriant en disant  » Alors ? On m’a dit que c’était un peu secoué cet accouchement ? » Je l’ai regardé droit dans les yeux et lui ai rétorqué  » Si vous avez une once de respect pour ce qui s’est passé , vous sortez de la pièce et vous vous exprimez avec plus de respect face à la personne que vous avez abandonné ! » J’ai eu des examens plus humiliants les uns des autres pour évaluer la gravité . Tous les docteurs qui ont dû se pencher sur mon anatomie intime étaient tristes pour moi et avaient beaucoup de compassion. Je n’ai jamais porté plainte , l’argent ne rend pas les choses meilleures. Mais un an après je lui ai écrit une lettre lui disant tout ce que j’avais vécu par sa faute . Lui demandant s’il aimait son métier et respectait les femmes qu’il accouchait , l’exhortant à les respecter avant toute chose et ne plus jamais en abandonner une ! Il m’a répondu par politesse me demandant pardon.. . Aujourd’hui mon fils va bien , il est là et fait mon bonheur chaque jour et je le dois à une stagiaire hautement courageuse et respectueuse de la femme .

et pour finir naissance 4 : Eliott est arrivé 18 mois après l’accouchement de son frère ! Un marathon pour moi qui n’était pas remise . J’ai fait paniquer le papa et toute la sphère médicale . La césarienne était programmée d’office , il ne fallait pas faire de bavure cette fois ! Nous avions décidé d’aller plus loin dans un grand CHU , on ne prenait plus de risques . Pour Eliott la grossesse était tranquille , pas trop de soucis . Sauf au 7e mois où je fûs atteinte d’un syndrome méningé ! Cela me provoqua les contraction et une MAP ( menace d’accouchement prématuré ). Ils ont tous eu peur de me perdre , cela aurait été compliqué pour mon mari avec 6 enfants en bas âge ! J’ai pu m’en sortir mais ELiott en a gardé longtemps des séquelles… Bref le 14 juillet au soir ( à J-21 de l’accouchement ) nous avions regardé le feu d’artifice sur le balcon de notre maison . J’avais bien quelques petites contractions mais rien de bien méchant . 3 heures plus tard toujours des contractions plus fortes , moi pas paniquée du tout je lui propose de dormir mais lui préfère m’amener à la maternité .Nous avions quand même 30 mn de route ! Il avait raison , arrivée là bas j’étais à 5 cm de col ouvert !On me prépara pour la césarienne ( j’ai encore été gardée car ils m’ont badigeonnée de Betadine* et quelques années après j’ai fait une allergie mortelle à ce produit !) Le corps humain a des mystères insondables ! On me fit donc une césarienne , c’est une drôle de sensation , on ne sent aucune douleur mais on sent que le chirurgien a les mains dans votre ventre et y extrait quelque chose ! Puis très vite bébé est là ! Instant magique encore, petite boule d’amour tout blond comme son frère ! Quel bonheur , mais qui me sera vite ôté pour aller en salle de réveil . Un déchirement . J’étais seule dans cette salle à demie éclairée , sans mon mari ni mon bébé , une triste sensation de vide . La violence que j’ai vécu à ce moment ? Dans les soins ! J’avais prévenu de mon allergie au sparadrap . Ils n’avaient pas de sparadrap anti allergique . Au bout de 3 jours j’avais des brûlures et cloques qui me faisaient souffrir autour de la cicatrice . Pourquoi n’écoute t on jamais les patients ? Ce ne sont pas eux qui ont souffert . Ces brûlures étaient atroces en plus de la cicatrice , le démarrage de l’allaitement , la chute des hormones ! Bref , pour couronner le tout ils m’ont ôté les agrafes à J+4 , beaucoup trop tôt ! La sage femme a dû tirer dessus pour les ôter car il y avait encore des adhérences ! Je suis rentrée chez moi et 2 jours après ma cicatrice extérieure s’est rouverte ! Mon mari médecin m’a soigné mais ma cicatrice est moche , la peau autour cartonnée et je déteste encore ce jour la toucher , cela me révulse . Encore une fois mon bébé allait bien c’était l’essentiel !

Si j’ai fait ce post c’est ni pour faire peur à qui que ce soit , ni pour me plaindre , j’ai toujours été heureuse d’avoir mes enfants , quelles que soient les difficultés dans lesquelles j’ai pu les mettre au monde , mais c’est pour dénoncer les négligences obstétricales et les paroles inappropriées et violentes faites aux femmes lors de ce moment bien particulier de leur vie . Pourquoi tant de femmes prennent le risque d’accoucher à domicile ? De chercher un accouchement naturel sans sur médicalisation ? Les femmes veulent des accouchements paisibles même au cœur de la douleur . Beaucoup de maisons de naissance voient le jour , beaucoup de professionnels et équipes font des efforts et c’est bien. Encourageons toujours les choses dans ce sens . Dénonçons les violences obstétricales , une femme qui crie n’est pas une chochotte , une femme qui se plaint n’est pas une gamine , une femme qui se comporte bizarrement n’est pas un cas ! La souffrance , la peur parfois nous font faire des choses qu’on ne ferait pas en temps normal. Soyons encourageants et à l’écoute des femmes qui donnent la vie .

On peut tous dire non aux violences ou négligences obstétricales .

Petit conseils

1. choisissez un gynéco par le bouche à oreilles , c’est le meilleur moyen . Les femmes savent témoigner quand cela se passe bien aussi et généralement sont toutes du même avis !

2. Pareil pour la maternité , renseignez vous , visitez , rencontrez les sages femmes . Vous aurez plus de choix dans une ville , qu’à la campagne c’est vrai . Et si vous êtes adeptes de l’accouchement naturel et avec ses proches , vous pouvez accoucher à l’hôpital en toute sécurité et rentrer le soir même .

3. Pour éviter qu’on vous impose des choix , anticipez avec votre maternité de vos choix ainsi tout le monde saura ce qu’il veut .

Bonne continuation !

4. Ne laissez personne vous parler mal pendant ce moment , dites le quand vous êtes blessé et n’hésitez pas à en parler à l’équipe . Ce n’est pas à vous d’avoir honte . Vous pouvez très souvent laisser une enquête de satisfaction en sortant de l’hôpital , n’hésitez pas à en parler . C’est comme pour tout , la violence grandit dans les silences et la meilleure arme pour lutter contre elle c’est parler !

Femme de foi !

Bon je me lance au risque que des tas de gens s’en aille , et bien tant pis ! Cela fait partie intégrante de ma vie , et oui ,c’est ma rencontre avec JESUS ! ALors là je vois bien certains me dire  » elle est barrée , vite fuyons ! » Mais je vous mets au defi , de rester et de lire ces quelques lignes . Certains font leur coming out parce qu’ils ont choisi des vies différentes , certains se dévoilent avec des gros défauts , d’autres leur handicap … moi je dévoile ma foi et je prends le risque de dire ce que j’ai vécu, ce qu’en quoi je crois et ce qui anime ma vie de femme , d’épouse , de mère , de soeur , d’amie .

la foi

Si je vous dis que je ne vis pas une religion mais une relation … vous aurez certainement du mal à me croire et pourtant . Je vous ai parlé dans mon article précédent d’une rencontre qui a bouleversé ma vie , ben oui c’est celle-ci : Jésus m’a touché physiquement , moralement , spirituellement. Et il a changé mon coeur comme jamais !

https://mystory.me/story/nelie/

Ci -dessus le lien du temoignage de cette rencontre quelque peu atypique . Je suis ce qu’on appelle une chretienne évangelique , KESAKO ? Ce titre fait peur , surtout en France où on a peur de tout ce que l’on ne connait pas . De plus les medias ayant peur aussi ne font que nous enfoncer ,ce qui vous effraie encore plus ! Bref , nous sommes inoffensifs ( non, non , je vous l’assure nous ne sommes pas une secte ) on est tout bonnement une branche des protestants . Il y a plusieurs branches chez les protestants mais bien moins que nos amis catholiques qui en ont encore plus ( si , si , je vois que je vous apprends quelque chose là !)

https://www.lecnef.org/page/445845-ce-qu-ils-croient

Bref , sachez que nous n’avons rien à voir avec les témoins de Jeovah qui pour eux , sont bels et bien une secte et référencés en tant que tels . Donc je crois en Jésus Christ mort et ressuscité pour moi , pour mes péchés ( tout ce qui nous empêche d’aller vers Dieu ), je crois que ce que dit la Bible est vrai car je l’expérimente et la lit chaque jour , je crois que je suis née de l’Esprit de Dieu et qu’ainsi je suis enfant adoptée de Dieu . Bref je vis ma foi au quotidien et je prends plaisir à la partager car j’estime avoir reçu un trésor qui a bouleversé ma vie . Je ne compte pas le garder pour moi car cela a guérit mes blessures et je ne suis plus seule , j’ai un Père parfait ( lui !) qui m’aime et qui transforme mon caractère à aimer toujours plus .

Je pars du principe qu’on ne peut pas juger ce que l’on ne connait pas donc je vous invite à vous abonner à ma page facebook de découverte de la Bible https://www.facebook.com/meditationsdenelie/?ref=bookmarks

Bref non sans l’intention de vous convaincre , car je pars du principe que la foi est libre et que Dieu ne force personne , si vous avez des questions n’hesitez pas 🙂

Voici quelques liens

mon eglise https://www.facebook.com/EgliseAgen/

https://www.youtube.com/watch?v=0aTLfEWuKUc

https://eglisemomentum.com/

https://eglisemomentum.com/

http://porte-ouverte.live/

https://www.youtube.com/watch?v=c-gXrbHyaTU

Merci pour m’avoir lue 🙂

Moi qui aime les percussions voici un lien d’un chant que j’aime particulièrement 🙂https://www.youtube.com/watch?v=AiRNPE5BQf0

Présentation

Salut les nouveaux lecteurs , je m’appelle Nelie , jeune maman ( oui oui je m’estime jeune ) qui a toujours plein de choses à dire , à faire , à partager !

moi 😉

J’ai eu 2 filles à 19 ans , et 22 ans et ensuite 2 garçons à 30 et 32 ans . Pour faire court mais très court , maman à 19 ans seule ( abandonnée par un beau jeune homme qui a manqué de courage , on lui en veut pas !) et à 22 ans avec un autre homme que j’ai aimé mais qui est malheureusement décédé ( non non toujours pas de plaintes, la vie est faite de routes parfois plus sinueuses que d’autres !) Donc voici une petite photo de mes deux filles 😉

N. mon aînée

Vers 26 ans j’ai fait une rencontre hors du commun , dont je vous parlerais plus longuement dans un autre article , une rencontre hors normes qui a transformé ma vie , puis 2 ans après , celui qui partage ma vie y est entré sans crier gare. Disons que je ne m’y attendais pas et en plus , il a tout bousculé ( en bien , bien évidemment !). PH , l’homme de ma vie , lui aussi totalement imparfait ( ouf !) mais avec les mêmes valeurs , des défauts à la pelle mais une sincérité qui m’a touché . Il a adopté mes deux filles ( lui aussi en avait 2 quasiment du même âge ) et zou! , nous nous sommes retrouvés parents de 4 joyeuses et pétillantes filles en bas âge !!! Avec très peu d’expérience pour moi, et encore moins pour lui 😉 J’ai pour habitude de dire qu’on a appris ensemble et très vite à être parents de famille nombreuse !!! J’avoue que c’était un peu perturbant , et qu’on a encore fait beaucoup de boulettes mais on s’est laissé façonner , on a regardé dans la même direction et on a surtout rien lâché pour y arriver . Puis en 2005 et 2007 naissaient 2 petits gars tous blonds aux yeux bleus qui sont venus encore plus dynamiser cette jolie tribu !

Eliott et Jérémie

Nous avons ensuite déménagé et notre famille recomposée a vécu bien des tempêtes ( séparations difficiles, problèmes de santé graves des enfants , je ferais aussi des articles dur ces maladies ….) On s’est battu ensemble main dans la main. Quand on veut , on peut ! Puis il a fallu être aidés ( un psy très compétent , choisissez bien c’est important !) et on a pris des virages , des redirections … bref tout cela pour vous dire que pour être des parents heureux mais imparfaits il faut déjà :

1. accepter qu’on soit imparfait et que l’autre l’est aussi !

2. Se donner les moyens de changer les choses

3 . faire confiance au processus de changement

4. Se dire qu’avec l’amour tout est possible !

5. Avancer , s’encourager les uns et les autres , voir que chez les autres c’est pareil , rien n’est parfait et qu’on peut tous trouver le bonheur

6. y croire , y croire , y croire

7. goûter au bonheur que procure le changement et encourager d’autres à le faire aussi !

C’est tout naturellement que je me suis formée en discipline positive avec l’association discipline positive France , que j’ai appris des tas d’outils pour l’education des enfants mais aussi dans la vie de tous les jours pour les relations avec les autres , je suis actuellement facilitatrice de parents (c’est le terme de discipline positive ) et j’encourage au maximum des parents mais aussi d’autres communautés de personne dans ce qui les animent , à tenir bon , surtout que depuis le handicap est entré par la grande porte j’espère que ma présentation ne vous a pas perdu ( je vous avais prévenu je suis une grande bavarde !) , vous apprendrez à me connaitre , maman pétillante et toujours positive . N’hésitez pas à partager avec moi , je serais ravie . Je vous retrouve sur mes réseaux sociaux 🙂

. Gros bisous à vous les parents ( et les autres 😉 )et à très vite !