Le rejet VS la solidaritĂ©

Vous savez quoi ? Beaucoup de personnes pensent Ă  tort que je suis une personne tellement chaleureuse et empathique que je n’ai de problèmes avec personne !!! Et pourtant !

Le rejet fait partie des moments les plus sombres de ma vie . J’ai Ă©tĂ© rejetĂ©e Ă  ma naissance ! et OUI dĂ©jĂ  ! Parce que fille d’adultère je n’Ă©tais pas la bienvenue dans ce drĂ´le de monde . Puis par ma famille car j’Ă©tais  » coupable » d’ĂŞtre « la fille de ma mère » ! Ca existe OUI OUI !Puis par des camarades d’Ă©cole … parce qu’on vivait de manière « trop marginale ». Puis cela a Ă©tĂ© par les familles d’accueil, les camarades de foyer … parce que je ne faisais pas ce qui les arrangeaient … puis par les garçons Ă  l’âge des frĂ©quentations parce que j’Ă©tais trop  » sainte nitouche » . Ensuite par les gens, une fois basculĂ©e dans l’âge adulte , pour des tas de raisons, je suis trop grosse, ou trop cash ( il est vrai que je l’Ă©tais Ă©normĂ©ment et je n’ai jamais voulu me conformer Ă  la sociĂ©tĂ© qui m’apprenait l’hypocrisie que j’ai en horreur !). Bref il y a toujours mille raisons d’ĂŞtre rejetĂ©e. Et en fait j’ai des « ennemis », des personnes agacĂ©es par moi, dans ma famille, ma belle-famille, dans mes amis , dans l’Ă©glise …. des gens qui ne me supportent pas, supportent pas ma façon d’ĂŞtre et qui me le renvoient parfois fortement . C’est dur, et parfois je m’Ă©croule face Ă  ce rejet . Parfois Ă©motionnellement je ne peux plus le gĂ©rer. Je ne comprends pas . Aujourd’hui je sais que c’est le handicap de l’autisme qui me fait parfois dĂ©faut et me met dans l’embarras des relations …

SI je fais cet article c’est en pensant Ă  toutes les personnes en situation de handicap qui font ce qu’elles peuvent, Ă  tous les parents aussi qui s’adaptent au mieux aux troubles comportementaux de leur enfant. A toutes les personnes atypiques de part leur façon de vivre, leurs choix. A celle qui sont trop grosses, piercĂ©es, effĂ©minĂ©es, bègues , dans la rue …et que sais-je encore . Toute personne qui ne rentre dans aucun moule . Ce qu’elles ont de commun avec moi c’est le rejet ! Le rejet qu’elles vivent au quotidien .

Mais qui rejette au fond ? Est ce que moi-mĂŞme je rejette l’autre ? Comment faire pour vivre dans un monde plus solidaire , plus inclusif ?

Le rejet renforce la culpabilitĂ© qui elle, dĂ©truit l’ĂŞtre et ses capacitĂ©s
La violence est aussi lĂ  …..

DejĂ  prendre conscience que nous avons TOUS tendance Ă  rejeter l’autre, quand nous sommes bousculĂ©, interpellĂ©, quand on n’aime pas quelque chose ou quelqu’un . Rejeter l’autre peut-ĂŞtre aussi parfois une solution de protection. L’autre me fait mal, me blesse par ce qu’il me renvoie dans son attitude, ce qu’il est , alors je le rejette….Mais Ă  quel prix ? Souvent on ne prend mĂŞme pas conscience des consĂ©quences du rejet . Elles peuvent avoir des consĂ©quences Ă  court terme, moyen et long terme ! Cela peut durer des annĂ©es de se dĂ©barrasser des mĂ©faits du rejet que l’on a subi . Dans la majeure partie des causes de suicide il y a du rejet , ou de l’ignorance en jeu .

L’impact de la douleur morale

Alors que faire ? Puisque je ne peux empĂŞcher l’autre de me rejeter ou de me juger , et que c’est plus fort que moi quand Ă  mon tour je rejette quelqu’un ?

DĂ©jĂ  prendre conscience . Savoir que cela n’est pas anodin. Savoir quelle personne on est soi-mĂŞme et qu’est-ce qu’on veut transmettre aux autres ? Qu’est ce qu’on veut vĂ©hiculer ? Cela demande un travail sur soi. Une envie . Une recherche de bienveillance et de changement . Je ne suis pas responsable de ce que l’autre me fait vivre mais je suis responsable de mes propres actes, pensĂ©es et mots . Avec cela on peut faire des miracles !

changer de camp !

Pour ma part , j’ai vĂ©cu et reçu des tas de paroles mĂ©chantes, destructrices, gratuites qui avaient pour but seulement de me nuire :

Je suis une P…. ou une fille de P….

On m’a demandĂ© si j’en avais pas marre d’ĂŞtre grosse car la personne en avait honte

Après la naissance de mon 4e enfant on m’a demandĂ© si après le 10e j’allais m’arrĂŞter ?

Que mes enfants étaient mal élevés ( pour les comportements autistiques non connus alors ),

Que j’Ă©tais trop ceci ou pas assez cela …..

J’imagine que cela fait Ă©cho en vous non ?

Je vous passe les dĂ©tails , il m’a fallu des annĂ©es pour me relever de cela et enfin accepter une chose : LEURS CRITIQUES NE DEFINISSENT PAS QUI JE SUIS ! Mais c’est long ! Et je comprends que beaucoup de personnes ont du mal Ă  y arriver . MĂŞme avec ma foi et l’amour que je ressentais de Dieu , cela ne me suffisait pas .

Je ne supporte pas l’hypocrisie et le mensonge . C’est viscĂ©ral . Je ne dis pas que je n’ai jamais menti, cela m’est dĂ©jĂ  arrivĂ© de ne pas assumer des choses mais fondamentalement je trouve la vie trop courte pour ne pas arriver Ă  exprimer les choses ! L’essentiel est de la faire avec tact et amour …. et ça c’est pas gagnĂ© ! Car dans la relation Ă  l’autre il y a du non verbal, et comme tout autiste que je suis, je suis une bille en non verbal ! J’ai du mal Ă  gĂ©rer mes Ă©motions et cela se voit ! Donc sans cesse je dois faire un effort pour prendre sur moi afin d’harmoniser mes relations, je vous dis pas l’Ă©nergie dĂ©ployĂ©e ! Mais j’y arrive de mieux en mieux. Donc c’est qu’on peut y arriver .

Dans la Bible on trouve beaucoup de phrases que comment s’aimer les uns les autres

Je suis chrĂ©tienne depuis 20 ans, et j’ai appris Ă  m’aimer Ă  travers le regard de Dieu, mon Père . ( C’est mon vĂ©cu personnel hein ne me fusillez pas pour cela !). Mais comme je l’ai dis il m’a fallu cheminer longtemps pour ne plus prendre les flèches de la mĂ©disance et du rejet en plein cĹ“ur et arrĂŞter « l’hĂ©morragie » que cela provoquait en moi . J’ai appris d’abord Ă  m’aimer . OUI m’aimer !

Pouvoir me regarder dans un miroir et me dire  » OK tu es grosse mais tu es jolie, tu as un très beau regard « .

Me dire que finalement je n’Ă©tais pas si bĂŞte que cela, malgrĂ© le fait que je n’avais pas fait d’Ă©tudes, et en voyant ainsi j’ai pu enfin reprendre avec confiance mes Ă©tudes en 2019!

Me dire que mes enfants je les Ă©levais du mieux que je pouvais malgrĂ© les difficultĂ©s quotidiennes et les incomprĂ©hensions et que je les aimais d’un amour totalement inconditionnel en Ă©tant totalement imparfaite!

Me dire que j’Ă©tais une femme fidèle dans mon couple comme en amitiĂ© et une personne de confiance

Me dire que j’avais de belles valeurs comme la capacitĂ© de demander pardon et de reconnaitre mes erreurs.

J’ai appris Ă  aimer Nelly, la femme que je suis, avec ses brèches, ses dĂ©fauts, ses ratĂ©s, ses manquements et a ne pas trop attendre ni de moi, ni des autres . Et cela m’a apaisĂ©e et changĂ© le regard . Sur moi mais aussi sur les autres .

La solidarité est le remède contre le rejet

J’ai appris Ă  tendre la main, Ă  ne pas juger l’autre mĂŞme si ce qu’il me renvoie est de l’hypocrisie ou une vie dĂ©construite. MĂŞme s’il n’est pas intègre et faux ( ce qui m’est très difficile ). Un proverbe chinois dit  » Avant de juger ton prochain, mets d’abord ses chaussures « ! Qui sommes nous pour connaĂ®tre toutes les dimensions d’une situation ou d’un choix ?

La Bible a pour second commandement  » Aime ton prochain COMME toi-mĂŞme « . Cela veut dire 2 choses :

  1. Aimer l’autre est indispensable, de façon inconditionnelle. Et si tu n’aimes pas tout le monde ( ce qui est humain), soit au moins solidaire . Toujours dans cette idĂ©e de ne pas abandonner l’autre . Que quoi qu’il arrive il/elle reste un ĂŞtre humain imparfait . Et que moi, si j’Ă©tais mal j’aimerais aussi qu’on ne me laisse pas Ă  mon triste sort !
  2. S’aimer est essentiel car si on ne s’aime pas ….on en peut pas aimer l’autre ! On peut l’admirer , l’envier seulement . On ne s’aime pas parce qu’on nous l’a pas appris . De ma gĂ©nĂ©ration , beaucoup de personnes ont du mal Ă  s’aimer car nos parents nous transmettais pas cette confiance en soi-mĂŞme, ces encouragements Ă  croire en nos capacitĂ©s , ce n’Ă©tait pas culturel. Aujourd’hui les parents recherchent la bienveillance et Ă  amener l’enfant Ă  puiser au fond de lui ses propres capacitĂ©s et ainsi cultiver sa confiance en lui-mĂŞme. C’est rĂ©cent, cela date des avancĂ©es dans les neurosciences .

En somme, plus on s’aime, plus on aime les autres et moins on est rejetĂ©, et moins on ne vit les situations de rejet avec effondrement . Je dis souvent Ă  mes enfants des phrases importantes du style :

  • Tu peux y arriver , je crois en toi !
  • Tu as de la valeur, ta naissance n’est pas un hasard
  • N’oublie jamais que je t’aime quoi qu’il arrive
  • l’essentiel dans la vie est de donner le meilleur de toi mĂŞme pas d’atteindre des sommets
  • Tu as des dons et des talents, tout le monde en a
  • Essaye, un pas après l’autre et vois comme tu peux accomplir de belles choses
  • Cela n’arrive pas qu’aux autres, alors tends la main Ă  ton prochain, tu ne sais pas de ce que demain sera fait

Bref il y en a des tas comme cela . J’encourage mes enfants Ă  connaĂ®tre leurs capacitĂ©s et Ă  ne pas se laisser envahir par le rejet . Combien d’hommes et de femmes qui ont fait de grandes choses ont essuyĂ© des rejets et critiques dans leur vie ? N’abandonne pas . Toi-mĂŞme donne un pied de nez au rejet 🙂

Et les personnes qui nous ont rejeté et qui nous ont blessé ?

PARDONNEZ. Le pardon va vous libĂ©rer ! J’ai mis des annĂ©es selon les personnes car je crois que le pardon est aussi un cheminement . Mais pardonner est si libĂ©rateur! Je me sens bien et aujourd’hui je peux regarder les gens sans avoir honte, je sais qui je suis . Il y a quelques jours j’ai eu un rdv avec un conciliateur de justice car notre voisin Ă©tait mĂ©chant et menaçant . Je n’ai pas voulu ni me laisser faire ni user de violences pour rĂ©gler nos histoires, d’oĂą le choix du conciliateur . En plein entretien cet homme nous accusait de notre façon de vivre il y a quelques annĂ©es, cris Ă  rĂ©pĂ©tition, crises de colères , violence des enfants entre eux . C’est sĂ»r notre famille Ă©tait en souffrance et cette pĂ©riode Ă©tait dure aussi pour mes voisins ! Depuis nous avons Ă©voluĂ© , discipline positive ( fini les cris ), diagnostics d’autisme ( anticipation des crises ) bref notre famille est apaisĂ©e et la rue aussi !!!! MalgrĂ© tout, cet homme reste sur ce souvenir et nous rejette avec vĂ©hĂ©mence . J’ai beau lui avoir demandĂ© pardon pour les nuisances qu’il a subi , lui expliquer l’autisme , les crises, les troubles du comportement. Les consĂ©quences qu’il y a eu sur notre famille … Il reste dans le rejet . Moi j’ai dĂ©cidĂ© que cela lui appartient Ă  prĂ©sent . Il ne veut pas entendre le handicap, les circonstances attĂ©nuantes . Libre Ă  lui . Peu importe il peut dire ce qu’il souhaite . MĂŞme s’il parle nĂ©gativement de moi dans la rue je m’en fiche car sa vĂ©ritĂ© n’est PAS LA vĂ©ritĂ© !

Alors si vous aussi vous luttez , vous en avez marre d’ĂŞtre rejetĂ©.e . Vous en culpabilisez fortement et avez du mal Ă  vous aimer . Je vous encourage Ă  vous regarder dans un miroir et vous rappeler que votre naissance n’est pas un hasard et que vous avez du prix ! (Encore une fois c’est dans la Bible qu’on trouve ces mots au psaume 139 .) Je crois que vous pouvez y arriver et ainsi changer le regard que vous posez sur vous mĂŞme et par consĂ©quent le regard des autres sur vous.

Pour une vie remplie de plus d’amour

Prenez soin de vous !

Nelly

Publié par Une vie pour encourager

Épouse et Petite maman d'ados et d'enfants adultes ( ah oui ? déjà ?) et immenses :-D Mais aussi d’enfant différents , HPI ,Autisme sans Di dit asperger . Entre mon vécu, mes combats et ma pratique professionnelle , je vais y puiser pour alimenter ce blog qui j’espère sera pour vous un chemin vers la bienveillance dans vos vies , comme dans la mienne, une source d'encouragements . Ce qui tue pas nous rend plus fort.e.s ! Je vous souhaite beaucoup de bonheur de paix et d’amour . Nelly

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :